Russian American Deutch Nederlands Brasileiro English

De passion et de labeur

On les dit d’un tempérament rebelle ? Les vignerons beaujolais ont en réalité l’âme attentionnée et le cœur vif sitôt qu’ils s’adressent à leurs vignes.La densité de ces dernières est l’une des plus fortes du monde : de 13 000 à 7 000 pieds à l'hectare, autorisés par décret depuis quelques années à descendre jus-qu’à 6 000 pieds dans un souci qualitatif toujours présent. Les soins sont réguliers au fil des saisons. De la taille courte ou longue selon les appellations durant l’hiver, aux labours et débuttage annonciateurs du printemps afin d’ôter les mauvaises herbes, les vignerons conduisent leurs plants vers le meilleur.

Le travail des vignerons au fil des saisons

Un travail qui trouve son apogée lors des vendanges. Près de 40 000 vendangeurs viennent prêter main forte aux vignerons et ramasser le raisin, car dans le Beaujolais, les vendanges ne sont que très rarement mécanisées. Tous ont le dos courbé, les mains fatiguées mais l’humeur réjouie par le partage de la table, la connaissance du vin, les amitiés nouées. Triés manuellement à la vigne ou à leur arrivée à la cave, les grains les plus beaux gagneront les cuves pour le début de la fermentation. Et si le ban des vendanges n’ordonne plus le versement des dîmes et taxes du XIIIe siècle, il donne encore le top départ du millésime.

Les vendanges (Chiroubles)