Chinese Russian American Deutch Nederlands Brasileiro English

Savourer toute l’année

Produit de vigne, produit de vie, les vins du Beaujolais s'échangent et s'animent autour d'une règle essentielle : la simplicité !
Côté calendrier, les crus du Beaujolais se dégustent, pour le millésime en cours, à partir du 15 décembre, mais il est sage de les autoriser à « faire leurs Pâques ». Leur garde s'étire, selon les appellations, de 3 à 10 ans. Chaque année, fin avril ou tout début mai, la Fête des crus du Beaujolais, qui tourne entre les 10 villages ayant donné leur nom à une appellation, célèbre la mise en perce du nouveau millésime. Les vignerons y font goûter leurs vins au milieu de nombreuses animations, dans une ambiance bon enfant et champêtre.
Quant aux vins nouveaux, si leur arrivée le 3e jeudi de novembre draine animations et rencontres festives, leur dégustation n'est pas restreinte à la seule année du millésime, contrairement à ce que l’on croit, mais accepte 2 à 3 années de garde. Outre les fêtes organisées par les vignerons dans leurs caves pour le lancement du vin nouveau, les primeurs comptent deux rendez-vous forts. À Beaujeu, capitale historique du Beaujolais, les Sarmentelles mettent en scène l’arrivée du beaujolais nouveau et proposent aux 20 000 amateurs qui convergent sur place chaque année une nuit entière de spectacles, jeux de lumière, musique et dégustations, suivie tout le week-end d'un salon des vins autour des 12 appellations et des produits du terroir. La Fête du Beaujolais gourmand concentre simultanément à Tarare, dans le sud du vignoble, les meilleurs chefs de la région pour mijoter un menu gastronomique à partir de spécialités locales cuisinées… au vin !