Vous recherchez :

Nos réponses
3 résultats

  • Côte de Brouilly

    Surface : 316 hectares

    Production en 2014 :
    15 213 hectolitres / près de 2 028 000 bouteilles

    Sols
    : Les « pierres bleues » forment un cortège complexe où cohabitent des micro-diorites très résistantes et des schistes plus altérables. Près des deux tiers du vignoble de ce cru sont installés sur des sols très pentus et recouverts de cailloux.

    Dégustation
    : Générosité et élégance

    Oeil
    : Pourpre

    Nez :
    Raisin frais et iris

    Bouche
    : Délicate et nerveuse

    Signes particuliers
    : Au sommet du Mont Brouilly, véritable emblème de l’appellation. Peu étendue, l’AOC se situe sur 4 communes : Saint-Lager, Odenas, Quincié, Cercié. Les vins produits sont généreux, aux tanins fins ; les arômes évoquent le poivre, les petits fruits noirs macérés avec des notes minérales.

  • Fleurie

    Surface : 840 hectares

    Production en 2014 :
    41 183 hectolitres / près de 5 491 000
    bouteilles

    Sols
    : C’est l’archétype du cru granitique avec plus de 90 % des sols issus du granit rose. On retrouve toutefois des subtilités dans l’évolution et la profondeur avec la formation d’argile. Le paysage se caractérise également par de fortes pentes, parfois impressionnantes.

    Dégustation :
    élégance et volupté

    Oeil
    : Robe rouge carmin

    Nez
    : Iris, violette, rose, fruits rouges, pêches de vigne

    Bouche
    : élégante, fine

    Signes particuliers
    : L’appellation possède une géographie particulière. Elle est adossée à une chaîne de crêtes : fût d’Avenas, Col de Durbize, Col des Labourons, Pic Raymont. La colline de la Madone surplombe l’appellation et offre un panorama imprenable sur l’ensemble du vignoble. Elle s’étend uniquement sur la commune éponyme et doit son nom à un légionnaire romain.

  • Saint-Amour

    Surface : 302 hectares

    Production en 2014 :
    15 438 hectolitres / environ 2 millions de
    bouteilles

    Sols
    : Les sols sont marqués par une grande diversité car ils peuvent être composés d’argiles d’alluvions anciennes ou d’argiles à silex mais aussi de granit et de schistes voire même de roches calcaires. L’altitude est comprise entre 240 et 320 mètres avec des pentes moyennes et modérées.

    Dégustation
    : Vin vif, fin et équilibré, il conserve tout le fruit du Gamay

    Oeil
    : Robe rubis limpide

    Nez
    : Kirsch, épices, ou pivoine, iris, framboise, violette

    Bouche
    : Vive et équilibrée, fruitée et florale

    Signes particuliers
    : L’AOC Saint-Amour est située sur la commune éponyme, entièrement en Saône-et-Loire. Ses sols hétérogènes entre granit, schiste et argile, donnent naissance à deux typicités. Des vins légers et gourmands qui évoquent des arômes d’iris de violette ou encore de framboise. Mais aussi des vins puissants et complexes aux arômes de kirsch et d’épices.

Sur le même thème