Vous recherchez :

Nos réponses
13 résultats

  • Beaujolais Blanc

    Surface : 178 hectares

    Production en 2014 : 10 234 hl soit 1 364 500 bouteilles

    Sols : Dans la partie Sud de la plus vaste des AOC Beaujolaise, nous retrouvons des sols typiques issus de marnes ou de calcaires durs de l’ère secondaire (grès, calcaires blancs, calcaire à gryphées, pierres dorées). Plus à l’Est, on notera également la présence de quelques grands îlots
    volcaniques et schisteux. En bordure est de toute la guirlande des Crus et jusqu’à la frontière du Mâconnais, on rencontre des sols de formation
    ancienne de piémont les plus basses.

    Les blancs : Fruités et agréables, dévoilent une belle robe
    dorée. Au nez, des arômes de fruits à chair
    blanche et agrumes. La bouche est ample avec
    une finale agréable. Appréciables pour leur
    tendresse et leur fraîcheur.

    Signes particuliers : C’est l’appellation régionale. La zone de production recouvre l’ensemble du vignoble avec 91 communes productrices. C’est la plus vaste des AOC. Elle est située principalement au Sud du vignoble entre l’Arbresle et Belleville. À l’Est, quelques parcelles longent les coteaux des Crus quasiment jusqu’à Saint-Amour.

  • Beaujolais Nouveau Rosé

    Production : 4 900 hl / 653 000 bouteilles

    Les premières cuvées de Beaujolais Nouveaux rosés ont été commercialisées au Japon, en 2006.
    En 2007, le Beaujolais Nouveau rosé a fait son apparition sur les linéaires français.

    Si leur production est encore confidentielle, ces jolis vins fruités sont de plus en plus nombreux, de millésime en millésime : 2 700 hl, en 2007, 5 449 hl en 2009, 4 900 hl en 2014.

  • Beaujolais Nouveau Rouge

    Production 2014 : 130 000 hl / 17 000 0000 bouteilles

  • Beaujolais Rosé

    Surface : 217 hectares

    Production en 2014 : 10 600 hl soit 1 413 300 bouteilles

    Sols : Dans la partie Sud de la plus vaste des AOC Beaujolaise, nous retrouvons des sols typiques issus de marnes ou de calcaires durs de l’ère secondaire (grès, calcaires blancs, calcaire à gryphées, pierres dorées). Plus à l’Est, on notera également la présence de quelques grands îlots
    volcaniques et schisteux. En bordure est de toute la guirlande des Crus et jusqu’à la frontière du Mâconnais, on rencontre des sols de formation
    ancienne de piémont les plus basses.

    Les rosés : Fins et désaltérants, dévoilent une belle couleur brillante. Au nez, ils dévoilent de l’intensité, une belle gamme aromatique, des notes de fruits rouges et d’agrumes, de la fraîcheur. C’est un vin de plaisir, désaltérant..

    Signes particuliers : C’est l’appellation régionale. La zone de production recouvre l’ensemble du vignoble avec 91 communes productrices. C’est la plus vaste des AOC. Elle est située principalement au Sud du vignoble entre l’Arbresle et Belleville. À l’Est, quelques parcelles longent les coteaux des Crus quasiment jusqu’à Saint-Amour.

Sur le même thème