Des Beaujolais, de l’apéritif… au dessert !

A+
A-

A bas les clichés ! Non, le Beaujolais n’est pas seulement un vin d’apéritif ou pour des repas à base de charcuterie. En réalité, les vins du Beaujolais réservent bien des surprises. Avec leurs palettes de saveurs variées, vous trouverez sans nul doute la bouteille parfaite pour accompagner chacun vos plats, de l’entrée jusqu’au dessert. Lisez plutôt…

Le Beaujolais et le Beaujolais Villages

Ces deux appellations phares du Beaujolais accompagnent à la perfection les spécialités culinaires de la région. Tendres et peu tanniques, ces vins flattent le gras de la cervelle, du saucisson, d’un tablier de sapeur ou d’une terrine.

Plus étonnant encore, leur légèreté se marie avec du poisson cru et des fruits de mer froids. Terrine de noix de St-Jacques, tartare de saumon, sashimi de thon, maki et sushi pourront donc être servis avec un Beaujolais ou un Beaujolais Villages. Surprise garantie auprès de vos invités !

Ces appellations adorent aussi le fromage. Elles apporteront des notes fruitées au Brillat-Savarin, au Saint-Marcellin et au Beaufort.

 

Le Chiroubles, le Fleurie et le Saint-Amour

Dans leur belle diversité, ces trois appellations offrent une structure gourmande et fruitée qui s’accorde parfaitement avec la cuisine de grand-mère. Pour un repas du terroir, où les recettes à l’ancienne sont à l’honneur, ce sont les crus parfaits !
Ces crus « tendres » apporteront de la fraîcheur à un poulet basquaise, une volaille fermière, un tajine de veau ou un cassoulet.
Pour terminer le repas, un Chiroubles, un Fleurie ou un Saint-Amour accompagneront avec délicatesse une exquise tarte aux pommes.

 

Le Brouilly, le Côte de Brouilly, le Juliénas et le Régnié

Caractérisés par une structure robuste, ces appellations du Beaujolais ont besoin d’une cuisine simple pour se révéler. Leur fruité intense aux notes épicées est parfait pour sublimer une terrine de campagne, un pied de cochon ou une viande rouge simplement grillée.

En été, ce sont les compagnons des salades composées provenant des quatre coins de la France : niçoise, vosgienne, franc-comtoise, lyonnaise, gersoise ou provençale !

Pour le plateau de fromages, ces crus appellent du Gouda, du Cheddar, du Saint-Félicien et de la tomme de Savoie.

 

Le Chénas, le Morgon et le Moulin-à-Vent

Ces appellations du Beaujolais se distinguent par des arômes marqués de fruits rouges bien mûrs. Avec l’âge, ils se parent de notes épicées et boisées, qu’il faudra accorder avec des viandes de caractère.

Un tournedos, une côte de bœuf ou une souris d’agneau épateront vos papilles s’ils sont dégustés avec l’un de ces vins au bouquet racé !

 

Cuisinez au Beaujolais !

Et si vous mettiez du Beaujolais directement dans votre préparation ? Revisitez des plats en sauce célèbres dans lesquels vous verserez un peu de Beaujolais ; vous verrez à quel point c’est délicieux !

Un coq au vin de Juliénas révélera une puissance gustative rare, des caillettes de sanglier marinées au Côte de Brouilly se pareront d’arômes fruités intenses, un filet de canard au Regnié vous plongera immédiatement dans le cœur du terroir beaujolais et un rouget barbet au Chiroubles en surprendra plus d’un.

Pour le dessert, jouez la carte de la fraîcheur avec un granité au Beaujolais ou celle de la gourmandise avec un gâteau au chocolat noir au vin de Saint-Amour.

 

À vos fourneaux !