L’appellation Beaujolais : La gourmandise dans un décor de rêve

A+
A-

L’appellation Beaujolais existe officiellement depuis 1937 ! Elle est, depuis, connue de tous, français comme étrangers, notamment grâce à ses vins primeurs. Riches en saveurs et toujours prompts à vous étonner, les vins estampillés AOC Beaujolais déchaînent souvent les passions et suscitent les débats.
Voilà pourquoi il est temps de lever le mystère qui entoure cette appellation, mais aussi de casser les a priori sur ce vin emblématique de la France. Voici tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Beaujolais, sans jamais oser le demander !

Le Beaujolais un terroir mosaïque pour une appellation unique.

Les vignobles de l’AOC Beaujolais s’étendent sur les départements du Rhône et de la Saône-et-Loire, des Pierres Dorées au sud jusqu’au nord de la région en longeant la Saône. C’est la plus étendue des 12 appellations que compte le Beaujolais et c’est une appellation à part entière. Précisons au passage qu’elle ne fait pas partie des vins de Bourgogne comme on l’entend trop souvent.
Quel est le cépage majoritairement cultivé ?
Le cépage emblématique des vins rouges de l’appellation Beaujolais est le Gamay noir à jus blanc. Issu d’un croisement entre le Pinot Noir et le Gouais, ce cépage phare de toutes les appellations de la région permet de produire des vins fruités et souples.
Précoce, ce cépage est très fertile et possède l’art de s’adapter à tous les types de sols. Ça tombe bien car l’aire de l’appellation Beaujolais, par son étendue, en compte une belle diversité ! Ce cépage arrive à donner le meilleur de lui-même, aidé par le savoir-faire des Hommes, sur des sols argilo-calcaires, sablonneux ou de granites, qui parcourent les vignobles de l’appellation Beaujolais.

L’appellation Beaujolais, une seule couleur ?

Le Beaujolais existe en 3 couleurs : rouge bien entendu mais aussi blanc et rosé.
Si, en moyenne, 92% de l’appellation Beaujolais produit des vins rouges, les plus connus, dont l’internationalement célèbre Beaujolais Nouveau, 8 % de la production est dédiée aux vins blancs et rosés, à part égale.
Les vins rouges sont accessibles, gourmands et gouleyants avec une jolie robe rouge carmin, un bouquet soutenu, floral et fruité et une belle puissance aromatique.
Les Beaujolais blancs, issus du cépage Chardonnay, sont plus confidentiels. Les petites baies arrondies de la vigne s’épanouissent sur les terrains peu fertiles, constitués de marnes et de calcaires. Au final, ces Beaujolais blancs à la robe dorée emplissent leur bouquet de fleurs blanches, mais aussi d’arômes de fruits à chair blanches et d’agrumes. Ils sont de plus en plus prisés par les connaisseurs qui sont surpris par leur personnalité et leur amplitude en bouche.
Enfin, les Beaujolais rosés sont vinifiés comme les vins rouges à partir du Gamay à jus blanc mais traités différemment. Les grappes sont pressées après une très courte macération. Cette vinification spécifique explique sa couleur. C’est un vin de plaisir à la robe brillante. Frais et désaltérant, il laisse apparaître de subtils arômes de fruits rouges combinés aux agrumes, qui en font un vin agréable en en toute saison. Ces vins rares se distinguent par une fraîcheur en bouche inégalable et une grande finesse.

Combien de temps peut-on conserver un Beaujolais ?

La réponse à cette question est : ça dépend. Vous entendrez souvent qu’un Beaujolais doit se boire très rapidement. Ce n’est pas tout à fait vrai. Et si vous décidez d’acheter une bouteille ou si un ami vous en offre une, rien ne vous oblige à la boire rapidement. Conservé à l’abri de la chaleur et de la lumière, votre Beaujolais continuera de s’épanouir doucement.

Stop aux clichés et idées reçues ! L’appellation Beaujolais donne d’excellents vins qui peuvent être dégustés aussi bien en apéritif que lors d’un repas festif. Avec leurs arômes fruités et leur bouquet soutenu, ils conviennent à tous les palais, des plus novices aux plus raffinés et s’accommodent à la plupart des mets.

Incitation

A voir aussi sur Beaujolais.com : la vidéo sur l'AOC Beaujolais

Partager cet article sur
Sur le même thème
  • Côte de Brouilly : les grands vins ont leur sommet

    Les vins de Côte de Brouilly vous feront rêver par leur nature environnante, parfois nommée "corne verte". Ils vous invitent au voyage aussi bien gustatif que pédestre.

    Promenez-vous au cœur de paysages préservés sur le flanc du Mont Brouilly. Puis, laissez-vous emporter par la beauté du lieu et par les arômes délicats d’un Côte de Brouilly

  • Le vrai / faux du Beaujolais Nouveau

    Au fil des années, les Beaujolais Nouveaux ont été victimes de différentes rumeurs et autres clichés : « Chaque année, il a un goût de banane », « Oui, ce qui va bien avec l’apéritif, mais surtout pas avec un repas ! », « et puis vous avez intérêt à le boire tout de suite, sinon bonjour le jus de chaussette »…

    En fait, les Beaujolais Nouveaux sont surtout victimes de leur succès, ce qui invite tout le monde à s’exprimer sur le sujet, avec ou sans connaissance.

    Alors, stop aux idées reçues et lisez la suite pour briller en société et parler en tant que connaisseur de ces vins particuliers !

  • Fleurie : des paysages divins pour des vins féminins

    Les vins les plus féminins du vignoble du Beaujolais sont sans conteste les vins de Fleurie. Ils se cultivent tout d’abord dans un environnement verdoyant, au cœur de 13 sublimes lieux-dits, pour finir par revêtir une robe rouge carmin du plus bel effet.

  • Un Fleurie avec un magret de canard à la moutarde au moût de raisin

    Voici un accord mets-vins qui risque de vous surprendre : Le mariage d'un Fleurie avec le magret de canard au Fleurie et à la moutarde au moût de raisin !