La route des vins du Beaujolais

A+
A-

​Comme tout bon vignoble qui se respecte, le Beaujolais possède sa route des vins. Dans le prolongement de la route des vins de Bourgogne, elle passe par les principales attractions touristiques de la région. Autant vous dire que cette dorsale est unique avec un circuit de 140 km qui réveille vos papilles et émerveille votre regard.

De Chânes aux portes de Lyon, des dizaines de communes vous accueillent chaleureusement pour vous faire découvrir leur patrimoine, cuvées et gourmanderies.

 

Au nord : partez à la découverte des 10 crus

Commencez par visiter chacune des aires des 10 crus emblématiques du Beaujolais, dans l’ordre du nord au sud : Saint-Amour, Juliénas, Chénas, Moulin-à-Vent, Fleurie, Chiroubles, Morgon, Régnié,  Côte de Brouilly et Brouilly . Découvrez les vignes héroïques fièrement dressées dans les vallées et les coteaux qui s’offrent à vous. Vous ne pourrez pas manquer l’emblématique Mont Brouilly et sa charmante chapelle.

Ce parcours au cœur des vignobles des crus vous dévoilera d’autres trésors comme le château fort d’Argigny, à Charentay. Ne le dites à personne, mais il paraît que le trésor des Templiers s’y cache… Non loin de là, observez la Tour de la Belle-Mère qui offrait à sa propriétaire un point de vue parfait pour surveiller son gendre !

D’ailleurs, si vous aimez les châteaux, vous allez être servi ! Au Nord du Beaujolais, vous trouverez le château de La Chaize à Odenas, le château de Corcelles et le château de Juliénas, doté de splendides caves voûtées.

Laissez vous guider sur la Route des vins du Beaujolais grâce à notre circuit GPS commenté:

L’aire des Beaujolais Villages

La route des vins du Beaujolais vous emmène à travers l’aire des Beaujolais Villages et ses villages pittoresques et aux vignobles pentus.

Arrêtez-vous à Beaujeu, la capitale historique du Beaujolais, indispensable pour plonger dans l’histoire de la région avec des lieux emblématiques comme l’Eglise Saint-Nicolas, les hospices de Beaujeu ou encore les vestiges du château de Beaujeu détruit en 1611.

Par une route bordée de paysages aux pentes abruptes, vous atteignez le village de Vaux-en-Beaujolais, qui a vu naître Bernard Pivot et inspiré le roman Clochemerle de Gabriel Chevallier. Puis rendez-vous à Salles-Arbuissonnas-en-Beaujolais pour admirer son magnifique prieuré, avant de poursuivre vers le Château médiéval de Montmelas.

 

Les atypiques villages des Pierres Dorées

Pour terminer votre périple, la route des vins vous fait traverser le pays des Pierres Dorées. 39 villages construits avec cette pierre ocre qui se pare d’une lumière chatoyante au premier rayon de soleil. Parmi eux, Oingt, Ternand et ses fortications, Marcy, Charnay, Jarnioux , Pommiers ou encore Bagnols.

Surnommé « La Petite Toscane», le pays des Pierres Dorées offre aussi à voir de jolis lavoirs, châteaux, vieilles églises disséminés dans une campagne vallonnée, ponctuée de collines et vignobles.

 

Véritable fil conducteur des principales attractions oenotouristiques du Beaujolais, cette route des vins ne manque jamais d’étonner ceux qui ne connaissent pas le Beaujolais. Elle est aussi le point de repère de ceux qui veulent aller plus loin dans l’exploration de la région. Et vous, quand la prenez-vous ?

 

Incitation

En vidéo : La route des vins du Beaujolais

A lire aussi : 14 bonnes raisons de venir en Beaujolais

Partager cet article sur
Sur le même thème
  • Le vrai / faux du Beaujolais Nouveau

    Au fil des années, les Beaujolais Nouveaux ont été victimes de différentes rumeurs et autres clichés : « Chaque année, il a un goût de banane », « Oui, ce qui va bien avec l’apéritif, mais surtout pas avec un repas ! », « et puis vous avez intérêt à le boire tout de suite, sinon bonjour le jus de chaussette »…

    En fait, les Beaujolais Nouveaux sont surtout victimes de leur succès, ce qui invite tout le monde à s’exprimer sur le sujet, avec ou sans connaissance.

    Alors, stop aux idées reçues et lisez la suite pour briller en société et parler en tant que connaisseur de ces vins particuliers !

  • Le réseau maturation du Beaujolais : un outil performant au service des vignerons

    Beaucoup de facteurs interviennent dans la qualité finale d’un vin. Parmi eux, il y a la date de récolte qui signifie souvent l’aboutissement d’une dure année de travail pour les vignerons. Mais comment déterminer le moment où les baies ont atteints leur pleine maturité et seront à même de produire un vin d’une qualité optimale ? C’est sur cet aspect de la viticulture que le réseau maturation du Beaujolais intervient depuis 26 ans déjà.

  • Les 4 saisons de la vigne

    La qualité du vin prend sa source à la vigne. C’est pourquoi, tout au long de l’année, les vignerons prennent soin de leur vignoble et rythment leurs travaux sur les 4 saisons. Une valse passionnante menée par le viticulteur.

  • Séjourner en Beaujolais : une affaire de goût

    Que l’on soit attiré par les paysages en coteaux et les rangs serrés des vignes du cœur du Beaujolais, que l’on affectionne les petits villages encerclés de vignobles des crus ou que l’on craque pour les airs de Toscane du pays des Pierres Dorées, on trouve partout l’hébergement de ses rêves dans le Beaujolais.