Le réseau maturation du Beaujolais : un outil performant au service des vignerons

A+
A-

Beaucoup de facteurs interviennent dans la qualité finale d’un vin. Parmi eux, il y a la date de récolte qui signifie souvent l’aboutissement d’une dure année de travail pour les vignerons. Mais comment déterminer le moment où les baies ont atteints leur pleine maturité et seront à même de produire un vin d’une qualité optimale ? C’est sur cet aspect de la viticulture que le réseau maturation du Beaujolais intervient depuis 26 ans déjà.

centre-maturation-beaujolais-2

Comment ça marche ?

En 1992 le partenariat entre Inter Beaujolais, la Sicarex, l’INAO et la Chambre d’Agriculture donne naissance au réseau maturation. Dès lors le projet s’étoffe, s’affine et développe de nouvelles analyses et pour délivrer des informations toujours plus pertinentes aux vignerons du Beaujolais.

Avec 66 communes impliquées, le réseau compte aujourd’hui 186 parcelles de Gamay et 41 parcelles de Chardonnay. Sur la base du volontariat, les vignerons décident chaque année de rejoindre ce réseau. Ils s’engagent à prélever 2 fois par semaine suffisamment de grappes pour effectuer les tests nécessaires à l’analyse de l’état de maturité dans les vignes du Beaujolais. Ces prélèvements commencent lorsque la maturité des raisins atteint les 25%.

centre-maturation-beaujolais-3

De nombreuses analyses sont menées sur les prélèvements des participants au réseau maturation. Le degré alcoolique, l’acidité totale, le PH sont étudiés afin de déterminer la maturité potentielle des vignes. En outre, le nombre de grappe par cep, leur poids et le pourcentage de véraison sont également suivis puisqu’ils permettront de dégager une estimation des rendements pour le millésime en cours.  Toutes les données disponibles sont ensuite récoltées dans les différents centres de maturation puis récupérées par la Chambre d’Agriculture du Rhône. Cette dernière effectuera finalement les analyses et les compilera dans des bulletins bi-hebdomadaires envoyés à une grande partie des vignerons du Beaujolais.

Les analyses complémentaires de la Sicarex

Pour compléter les analyses effectuées sur les vignes du réseau maturation, 14 parcelles de la Sicarex sont suivies avec un équipement particulier permettant de produire des données très pointues sur le potentiel du millésime et sa typicité.

Dans quel but ?

Le réseau Maturation est tout d’abord un outil permettant de suivre les stades d’évolution de la vigne et de pouvoir comparer les différents millésimes grâce à une trentaine de parcelles suivies toute l’année.

Les vendanges représentent en quelque sorte la finalité du travail de viticulteur sur l’année dans ses parcelles. Il est donc primordial de conduire la récolte avec les plus grands soins. Le réseau maturation du vignoble met à disposition des vignerons les outils leur permettant de déterminer la date optimale à laquelle ramasser leurs raisins dans une démarche qualitative pour le vignoble et ses vins. Néanmoins, les indications données par le réseau maturation ne restent que des préconisations et les vignerons suivent eux-mêmes l’évolution dans chacune de leurs parcelles. Le réseau maturation est également un outil social puisqu’il permet aux vignerons de la commune de se retrouver et d’échanger sur les vendanges à venir. Les données récoltées sont également précieuses pour conseiller les vignerons avant les vendanges en déterminant les spécificités d’un millésime ou d’un autre et d’anticiper certains cas de figures dus à leur particularité.

centre-maturation-beaujolais-4

Le réseau maturation du Beaujolais est un outil important pour la gestion qualitative du vignoble et une réelle richesse en termes de suivi de chaque millésime. En effet, la vie des vignes du Beaujolais est stockée sous la forme de données grâce au travail des organismes et aux viticulteurs qui font vivre ce réseau !

Partager cet article sur
Sur le même thème
  • Les 4 saisons de la vigne

    La qualité du vin prend sa source à la vigne. C’est pourquoi, tout au long de l’année, les vignerons prennent soin de leur vignoble et rythment leurs travaux sur les 4 saisons. Une valse passionnante menée par le viticulteur.

  • La route des vins du Beaujolais

    ​Comme tout bon vignoble qui se respecte, le Beaujolais possède sa route des vins. Dans le prolongement de la route des vins de Bourgogne, elle passe par les principales attractions touristiques de la région. Autant vous dire que cette dorsale est unique avec un circuit de 140 km qui réveille vos papilles et émerveille votre regard.

    De Chânes aux portes de Lyon, des dizaines de communes vous accueillent chaleureusement pour vous faire découvrir leur patrimoine, cuvées et gourmanderies.

  • Séjourner en Beaujolais : une affaire de goût

    Que l’on soit attiré par les paysages en coteaux et les rangs serrés des vignes du cœur du Beaujolais, que l’on affectionne les petits villages encerclés de vignobles des crus ou que l’on craque pour les airs de Toscane du pays des Pierres Dorées, on trouve partout l’hébergement de ses rêves dans le Beaujolais.

  • Carte postale beaujolaise

    Des ceps alignés sur un relief vallonné, et un village en pierres dorées serti de vignes : un tableau idéal pour se représenter le Beaujolais. Mais un peu réducteur.

    Car question panoramas le Beaujolais a beaucoup à offrir ! Collines, plaines, forêts, rivières, coteaux, prairies, les paysages sont aussi époustouflants que variés.