Travaux du vigneron

  • L’ébourgeonnage
  • Elevage
  • Embouteillage
  • Travail des sols
  • Plantation de jeunes vignes
  • Les travaux en vert
  • Préparation de la cave
  • Vendanges
  • Vinifications
  • Macération
  • Fermentations
  • Elevage
  • Savourer
  • La complantation
  • La taille
  • En cave
  • ebourgeonage-beaujolais

    L’ébourgeonnage

    Cette pratique consiste à supprimer certains bourgeons ou jeunes pousses, ce qui permet de diminuer le feuillage et de rediriger la sève vers les rameaux porteurs des futurs raisins.

  • elevage-beaujolais

    Elevage

    Dans les caves, les vignerons élèvent les vins en foudre, en cuve ou en fût de chêne.

  • embouteillage

    Embouteillage

    Juste avant l’été, les vignerons procèdent à la mise en bouteilles du millésime précédent.

  • LABOUR A CHEVAL

    Travail des sols

    Le travail des sols est essentiel au bon développement de la vigne. Il va permettre d’éliminer l’herbe se trouvant autour des pieds de vignes, d’aérer les sols, aider l’eau à mieux pénétrer, mais surtout favoriser la vie dans le sol. Le « débuttage » aére le sol et le « griffage » détruit les mauvaises herbes. Pendant toute la saison, la tonte des parcelles enherbées est plusieurs fois nécessaire.

  • Plantation

    Plantation de jeunes vignes

    Le vigneron plante la vigne de la mi-mars à la mi-mai en fonction de son sol.

  • Travail de la vigne de printemps

    Les travaux en vert

    Le rognage consiste à couper la végétation excédentaire pour favoriser la fructification et l’approvisionnement des baies. En améliorant l’ensoleillement et l’aération des grappes, le rognage permet la bonne maturation des raisins. Le palissage ou relevage consiste à relever le feuillage de la vigne pour exposer un maximum de surface au soleil et préserver les grappes de l’humidité du sol.

  • preparation-de-la-cave-beaujolais

    Préparation de la cave

    Le vigneron s’affaire pour que le cuvage soit prêt à réceptionner la vendange prochaine : il nettoie et il vérifie le matériel de vinification des cuves jusqu’au pressoir.

  • vendanges-beaujolais

    Vendanges

    Pendant 10 jours ou plus, hotte sur le dos, sécateur dans une main et seau dans l’autre, les vendangeurs arpentent les parcelles du vignoble du Beaujolais pour y récolter les précieuses grappes de raisin qui feront le vin rouge, rosé et blanc de demain et d’après-demain !

  • vinification-beaujolaise

    Vinifications

    En cave, pendant toutes les vendanges, le vigneron reçoit les raisins récoltés dans les vignes un peu plus tôt dans la journée. Vient ensuite la vinification dont les méthodes dépendront des choix du vigneron.

  • maceration-beaujolais

    Macération

    Les raisins seront ensuite mis en cuve pour l’étape de la macération. La vinification traditionnelle dite « Beaujolaise » est singulière et emblématique de la région et offre des vins fruités, aromatiques et croquants. Elle consiste en une macération semi-carbonique. Dans le fond de la cuve, le tassement des grappes entraine la libération de jus et une fermentation alcoolique levurienne se déclenche, de façon spontanée ou dirigée. Cette fermentation alcoolique dégage du gaz carbonique responsable d’une hypoxie de l’atmosphère et qui induit un métabolisme anaérobie dans les baies intactes se trouvant dans le haut de la cuve (fermentation intracellulaire offrant le côté fruité aux vins). En fin de macération, le jus est tiré.

  • fermentation

    Fermentations

    Les fermentations alcooliques retiennent toute l’attention des vignerons. Ils accompagnent ce procédé en effectuant des remontages, des pigeages et des pressurages, dont l'ensemble de ces techniques visent à favoriser l’extraction des tanins qui apportent structure et capacité de garde. De là, on tire le jus qui s’est accumulé en bas de la cuve, c’est le vin de tire, puis on presse les grappes, ce qui donne le vin de presse. Les deux sont assemblés et finissent leur fermentation ensemble.

  • elevage-beaujolais

    Elevage

    S’en suit alors la phase d’élevage du vin durant laquelle il va atteindre sa maturité. Les conditions d’élevage dépendent également du vigneron (cuve en matériau inerte ou en bois).

  • Savourer

    À la vigne, le devoir est accompli et les vinifications sont en cours. le vigneron fait le bilan du millésime réalisé et se projette vers le prochain millésime.

  • COMPLANTATION

    La complantation

    Cette pratique permet de lutter contre le dépérissement de la vigne. Le vigneron remplace les ceps morts sur une parcelle en les supplantant par de jeunes plants.

  • taille-beaujolais

    La taille

    Réalisée entre novembre et mars, la taille permet de contrôler la qualité et la quantité des fruits produits par chaque pied. Dans le Beaujolais, la taille la plus utilisée est la taille en gobelet. C’est une taille courte qui consiste à donner une forme de couronne au cep. Dans le vignoble, on observe de plus en plus la taille en cordon pour une meilleure adaptation au changement climatique et aux normes environnementales. C’est aussi le moment d’entretenir les parcelles (remplacement des piquets et fils cassés).

  • En cave

    Les vins poursuivent leur élevage et patienteront au moins jusqu’au printemps. Les vignerons peuvent également choisir de faire vieillir leurs vins plus longtemps pour qu’ils dévoilent alors tout leur potentiel.

Blog vins du beaujolais

Découvrir

Webdoc
Au fil de l'eau

Découvrir

Carnet Beaujolais

Découvrir