Les 4 saisons de la vigne

A+
A-

La qualité du vin prend sa source à la vigne. C’est pourquoi, tout au long de l’année, les vignerons prennent soin de leur vignoble et rythment leurs travaux sur les 4 saisons. Une valse passionnante menée par le viticulteur.

En hiver : la taille des vignes

L’année de la vigne commence après les vendanges, en hiver, avec la taille. Réalisée entre novembre et mars, elle permet de contrôler la qualité et la quantité des fruits produits par chaque pied.

Dans le Beaujolais, la taille la plus utilisée est la taille en gobelet. C’est une taille courte qui consiste à donner une forme de couronne au cep.

A cette période, le viticulteur se retrouve face à face avec chacun des ceps de ses parcelles. C’est un moment intime et une tâche importante qu’il tient souvent à réaliser lui-même.

Lire aussi sur beaujolais.com : La taille de la vigne

C’est aussi le moment de réparer les parcelles (remplacement des piquets et fils cassés) et de faire le premier labour.

Au printemps, les soins de la terre et les travaux en vert

Au printemps la sève monte. Il est temps de planter les jeunes vignes et de remplacer les ceps arrachés.

Le « débuttage » aére le sol et le « griffage » détruit les mauvaises herbes. Pendant toute la saison, la tonte des parcelles enherbées est plusieurs fois nécessaire.

Par ailleurs, la pousse de la vigne nécessite de la conduire afin que chaque cep bénéficie du maximum d’ensoleillement. Pour ce faire, on procède d’abord à l’ébourgeonnage. Entre mai et juin,  c’est « l’attachage » ou « relevage », c’est-à-dire qu’on relève les pousses de vignes avec de l’osier pour les ceps taillés en taille courte ou avec des fils de fers pour les vignes en taille longue.  Cette opération doit être effectuées plusieurs fois. Elle permet de limiter les maladies.

Lire aussi sur beaujolais.com : Les travaux de la vigne au printemps

En été, accompagnement de la vigne jusqu’aux vendanges

Le « cisaillage » ou « rognage », réalisé à partir de juin, élimine l’extrémité superflue des rameaux ce qui permet de concentrer les éléments nutritifs au niveau des grappes. Ici encore, plusieurs passages sont nécessaires en fonction de la vigueur de la vigne et ce jusqu’en août.

Selon les besoins, le viticulteur peut aussi décider de procéder à l’effeuillage et à la vendange en vert afin de favoriser la parfaite maturation des grappes restantes.

Pendant tout l’été, il surveille et chasse les parasites.

En automne : les vendanges

La fin de l’été et le début de l’automne sont marqués par les vendanges, c’est-à-dire la récolte des raisins bien mûrs qui serviront à faire le vin. C’est le point d’orgue de la saison de viticulture et un moment particulièrement intense pour tous les vignerons.

Elles se prolongent parfois jusqu’en octobre selon la surface des parcelles et les conditions climatiques de l’année écoulée.

Lire aussi sur beaujolais.com : Les vendanges

 

Puis tout recommence…

Sources
Partager cet article sur
Sur le même thème
  • La route des vins du Beaujolais

    ​Comme tout bon vignoble qui se respecte, le Beaujolais possède sa route des vins. Dans le prolongement de la route des vins de Bourgogne, elle passe par les principales attractions touristiques de la région. Autant vous dire que cette dorsale est unique avec un circuit de 140 km qui réveille vos papilles et émerveille votre regard.

    De Chânes aux portes de Lyon, des dizaines de communes vous accueillent chaleureusement pour vous faire découvrir leur patrimoine, cuvées et gourmanderies.

  • Séjourner en Beaujolais : une affaire de goût

    Que l’on soit attiré par les paysages en coteaux et les rangs serrés des vignes du cœur du Beaujolais, que l’on affectionne les petits villages encerclés de vignobles des crus ou que l’on craque pour les airs de Toscane du pays des Pierres Dorées, on trouve partout l’hébergement de ses rêves dans le Beaujolais.

  • Carte postale beaujolaise

    Des ceps alignés sur un relief vallonné, et un village en pierres dorées serti de vignes : un tableau idéal pour se représenter le Beaujolais. Mais un peu réducteur.

    Car question panoramas le Beaujolais a beaucoup à offrir ! Collines, plaines, forêts, rivières, coteaux, prairies, les paysages sont aussi époustouflants que variés.

  • Les Beaujolais aux couleurs de l'été

    La chaleur estivale arrive, le barbecue sort de sa réserve et l'heure est à l'apéritif et aux grillades. C'est le moment idéal pour sortir un Beaujolais de votre cave.

    Voici quelques indices pour accompagner au mieux vos plats de l'été.