Appellation

Régnié

DE SACRÉS VINS POUR LE CRU AUX DEUX CLOCHERS

Le village de Régnié-Durette interpelle par la particularité de son église qui ne possède pas moins de deux clochers (édifiée en 1867 selon les plans de l’architecte Pierre Bossan qui réalisera ensuite la Basilique Notre-Dame de Fourvière). Les vignes sont plantées sur des coteaux d’une moyenne de 350 mètres d’altitude orientés Sud-Est. Les vins de l’appellation sont légers, gourmands et riches en éléments minéraux, très aromatiques et précoces.

L’appellation Régnié en bref

Œuvre de près de 120 vignerons, Régnié a rejoint les 9 autres des crus du Beaujolais en 1988, lorsque cette appellation fut officiellement reconnue. Le cadet de la famille a pourtant beaucoup à nous offrir. Sa situation géographique favorable, entre ses deux frères Brouilly et Morgon, donne des vins au fruité unique.

Pour les personnes désireuses de mieux connaître l’univers du vin, les vins de Régnié demeurent accessibles et une excellente entrée vers une meilleure compréhension des crus du Beaujolais.

  • Commune(s)Régnié-Durette, Lantignié
  • Lieux-dits
    • La Basse Ronze
    • La Haute Plaigne
    • Les Chastys
    • Vallières
    • La Pierre
    • Les Reyssiers
    • Aux Bruyères
    • Oeillat
    • Croix Penet
    • Les Bois
    • Les Braves
  • Altitude350 mètres
  • SolsGranites (64%), piémonts (34%)
  • Surface390 hectares

Caractéristiques
de l'appellation Régnié

  • Signes particuliersSouplesse et fruit
  • Occasions de dégustationApéritif, brunch, pique-nique
  • NezFramboise, groseille, prunelle, mûre, cassis, notes épicées et minérales
  • Invitations culinairesBurgers veggie, paëlla aux fruits de mer
  • OeilRouge cerise ou rubis
  • Température de serviceEntre 12 et 14 degrés
  • BoucheFruits rouges, de la fraîcheur et de la structure, des tanins fins

En savoir plus
sur l'appellation Régnié

Un passé viticole historique

Les vins de Régnié tiennent leur nom de cette charmante commune, où trône une magnifique église aux deux clochers façonnée par l’architecte qui a construit Notre-Dame de Fourvière. Elle est nichée sur la route menant à la Vallée de la Loire.

Stratégiquement placée, elle pouvait facilement commercialiser ses vins jusqu’à Paris et ce, dès le XVIIIème siècle. Le fruité élégant, produit par un gamay qui puise ses ressources dans des terroirs précoces, en fait un vin apprécié de tous les palais, même les plus délicats.

Un vin gourmand et aromatique

Le succès des vins de Régnié s’explique par leur gourmandise qui se révèle dès leur prime jeunesse. Cependant, les fins gourmets préférant les crus plus tanniques et marqués pourront aussi y trouver leur compte s’ils le laissent vieillir de quelques années.

Toute l’originalité de ce cru du Beaujolais réside justement dans sa manière de vieillir. Si vous faites vos premiers pas dans l’univers du vin, achetez deux bouteilles de Régnié. Dégustez-en une immédiatement pour apprendre à reconnaître ses arômes de fruits rouges et de fruits noirs. Vous profiterez d’un vin souple, fruité avec une bonne longueur en bouche.

Quant à la seconde bouteille, conservez-la au sec, à une température de 12°C. Continuez votre parcours initiatique et ouvrez-la seulement dans quelques années. Votre palais entraîné et l’épanouissement du Régnié vous offriront un vin aux tannins fins et fondants, avec des arômes de fruits rouges marqués et de délicates notes minérales et épicées.

Un vin pour vos soirées tapas

Grâce à leur fraîcheur et leur accessibilité, les vins de Régnié sont les compagnons parfaits de vos soirées entre amis. C’est aussi l’occasion d’initier vos proches à la dégustation, avec un vin gourmand qui délivre ses secrets dès la première gorgée.

Ce cru du Beaujolais viendra donc égayer vos apéritifs dînatoires, à base de charcuterie, fromage et tapas. Cependant, ne voyez pas ce vin uniquement comme une bouteille à servir à l’apéritif ! Au bout de quelques années de garde, il accompagne aussi des cuisses de lapin ou de canard, du filet de rouget et des travers de porc.

Finissez sur un délice au chocolat, agrémenté de fruits rouges si possible, pour sublimer son bouquet fruité et terminer le repas en apothéose !