Appellation

Moulin-à-vent

STRUCTURE ET ÉLÉGANCE

Du haut de ses 278 mètres, le moulin-à-vent, entouré d’un écrin de vignes, date du XVème siècle et est classé monument historique. Il représente le prestige et la fierté de l’appellation. Cette dernière, de petite taille (640 hectares), est à cheval sur deux villages, entre la Bourgogne et le Rhône. Après quelques années, les vins développent des arômes d’iris, de roses fanées, d’épices de fruits mûrs puis sous-bois et truffes ; ils sont structurés et élégants. Plus jeunes ils sont floraux et fruités, avec des arômes de violette et de cerise.

L’appellation Moulin-à-Vent en bref

Contrairement aux autres appellations, ne cherchez pas la commune « Moulin-à-Vent » sur une carte, vous ne la trouverez pas ! En effet, les vignobles qui produisent cette appellation se situent sur les villages de Romanèche-Thorins (71) et de Chénas (69). Mais alors, d’où lui provient ce nom ?

Plongée au cœur de l’histoire des vins de Moulin-à-Vent, le cru le plus singulier du Beaujolais…

  • Commune(s)Romanèche-Thorins, Chénas
  • Lieux-dits
    • Aux Caves
    • Au Michelon
    • Les Vérillats
    • Champ de Cour
    • La Rochelle
    • Rochenoire
    • Le Moulin à Vent
    • Les Thorins
    • La Tour du Bief
    • Le Dime
  • Altitude255 mètres
  • SolsGranites (53%), Piémonts (37%), quelques calcaires, marnes et grès
  • Surface640 hectares, répartis sur 71 lieux-dits, ou terroirs

Caractéristiques
de l'appellation Moulin-à-vent

  • Signes particuliersÉlégants, complexes, puissants
  • Occasions de dégustationGrands instants de gastronomie, en toute simplicité ou pour de grandes occasions
  • NezCassis, réglisse rose fanée et fruits mûrs
  • Invitations culinairesMagrets de canard aux fruits secs et nectarines rôties
  • OeilRubis profond à grenat sombre
  • Température de serviceEntre 15 et 17 degrés
  • BoucheCharpentée et complexe

En savoir plus
sur l'appellation Moulin-à-vent

Une appellation célèbre

Les vins de Moulin-à-Vent n’ont pas toujours porté ce nom ! Jusqu’en 1924, ils étaient commercialisés sous l’appellation « vins des Thorins », d’après le nom du terroir le plus célèbre de l’appellation.

Le 17 avril 1924, l’appellation d’origine (AO) Moulin-à-Vent est créée sous l’impulsion des vignerons, afin de se prémunir contre les fraudes récurrentes.

C’est en 1936 que Moulin-à-Vent devient officiellement une AOC, reconnue par décret le 11 septembre parmi les premières AOC françaises. Le vin devient ainsi l’un des rares du Beaujolais à porter un nom qui rappelle, non pas une commune, mais son propre emblème, le moulin-à-vent historique surplombant le vignoble.

Aujourd’hui, ce sont quelques 250 vignerons qui cultivent ces vignes riches d’histoire et de terroirs, et vinifient l’un des vins les plus célèbres du Beaujolais. Sur environ 640 hectares, ils produisent plus de 1.5 millions de bouteilles par an de ce vin de garde exceptionnel, qui trône généralement sur les tables des grands dîners.

Le Seigneur des Beaujolais

Surnommé « le Seigneur des Beaujolais », le Moulin-à-Vent se distingue par un bouquet racé. Son potentiel de garde est variable selon les domaines, mais certaines cuvées se conservent plus d’une quinzaine d’années. Pendant ce temps, il s’épanouit tranquillement et libère ses arômes de fruits noirs, d’épices et de fleurs. 

Son intensité est le résultat de plusieurs facteurs : les sols granitiques sont pauvres et exigeants ; les vents, dont le moulin témoigne, sont puissants et réguliers et stressent la vigne. Le Gamay est ici contraint : il produit des baies de petite taille, et donne ainsi des vins concentrés et complexes.

Les sols granitiques sont également d’une très grande diversité, à tel point que, depuis le XIXème siècle, plus de 71 terroirs différents ont été identifiés. Ces différences géologiques, d’expositions, se traduisent par autant d’identités des vins produits.

L’accompagnement de vos repas d’exception

Rien de tel qu’une excellente bouteille de Moulin-à-Vent pour célébrer un événement important ! Structuré et élégant, ce vin se déguste au cours d’un repas convivial, accompagné de mets simples et raffinés. 

Les vins de Moulin-à-Vent sublimeront viandes rouges et blanches, grillées ou cuisinées. Les amateurs de légumes l’apprécieront tout particulièrement avec les aubergines : en lasagne, en gratin, en gâteau ou en beignet, elles se marient à merveille avec la structure racée d’un Moulin-à-Vent vieilli.

Les vins de Moulin-à-Vent s’adressent aux palais qui aiment les grands vins, qu’ils soient jeunes ou assouplis par le temps. Ils peuvent embellir vos caves une quinzaine d’années, avant d’être servis : à Noël, au Nouvel An ou pour toute occasion spéciale, ce prestigieux cru du Beaujolais vous permettra de trinquer avec intensité !